Made by Niki – collection string

Encore une marque découverte grâce à l’e-shop d’Eloge des Dessous, Marques de Noblesse !

Cette marque anglaise (encore!) propose notamment une collection intitulée « string » qui ne m’a pas laissée indifférente… Non, rien à voir avec les strings (absolument has been depuis novembre 2009 !)

Publicités

Bordelle que c’est beau !

On applaudit le jeu de mots, et on passe aux choses sérieuses.

Sous ce nom un brin provocateur se cache une marque anglaise qui propose une lingerie ultra sexy clairement inspirée par la vague retro. Les formes et les matière d’une bonne partie de la collection 2012 rappelle sans ambiguïté l’univers du bondage.

Mais un certain nombre de pièces restent plus sages.

[découverte] La marque Chansonette

Je viens à peine de découvrir les collections cette marque américaine qui propose des choses très mignonnes !

Une lingerie simple et retro, sexy mais juste ce qu’il faut pour pouvoir la porter tous les jours: body, soutien-gorge inspiré du bullet bra, gaines et culottes bouffantes ! Tout ce que n’importe quelle adepte de la lingerie se doit d’avoir dans sa commode aux merveilles en 2012 !

Malheureusement, ils ne distribuent qu’outre Atlantique…

Un concours organisé par Eloge des Dessous et la boutique en ligne Marques de Noblesse

Si vous êtes inscrits sur Facebook, rejoignez la page d’Eloge des Dessous et devenez fan ! Cette page n’est autre que celle de la boutique Marques de Noblesse à laquelle je suis plus qu’accro (prix défiant toute concurrence, propriétaire hyper sympa et à votre écoute qui vous conseille parfaitement et sait trouver les parures qui plairont à toutes ses clientes, et puis bien sûr la mascotte du site: Philéas le facétieux chat noir qui vous guide tout au long de vos achats).

Pour son anniversaire, le 1er mars, la boutique offre au gagnant ou à la gagnante du concours une parure de la marque Les Jupons de Tess!!!!!

Mais pour cela, il faut atteindre les 1000 fans et nous en sommes à un peu plus de 900… Un effort ! Et venez tenter votre chance.

Ma passion pour les dessous

Je suis passionnée par la lingerie et la manière dont elle peut sublimer un corps, l’érotiser bien plus que la nudité. A ce jour, j’ai une commode entièrement remplie de dessous que je trie, déplie, replie, range dans des boîtes tels mes précieux trésors très régulièrement. Je dois avouer que je voue le même culte (oserai-je fétichisme?) à mes chaussures… Mais là n’est pas le sujet

Aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours aimé la lingerie. Au départ, dans mon enfance, j’étais surtout fascinée par les matières: dentelles, satins, rubans. Toutes ces pièces m’apparaissaient comme des trésors inaccessibles qui appartenait à un autre monde, celui des adultes.

En grandissant et en devenant petit à petit femme, j’ai compris quelle arme la lingerie constituait. J’aime ce double effet d’une belle parure: se sentir belle et être belle aux yeux de l’autre (ou des autres, soyons fous).

J’ai réalisé un de mes rêves de jeune adolescente une fois adulte: m’offrir une paire de bas Chantal Thomass. La deuxième étape consistera en l’acquisition d’un bel ensemble. J’ai failli craquer en octobre devant la boutique du Faubourg Saint-Honoré. Ça sera pour la prochaine virée parisienne (oui, pour une première fois, je veux l’ensemble et la visite de la boutique !)

J’ai découvert cette créatrice alors que j’étais toute jeune, même pas encore concernée, et j’ai adoré ce que le reportage montrait de ses créations. Je n’y voyais absolument aucun érotisme, mais uniquement de la délicatesse dans le choix des formes et des matières. Et puis, j’étais affublée depuis mes deux ans de la même coupe au carré que cette dame, donc je ne pouvais que la considérer comme quelqu’un d’intéressant du haut de mes dix ans!

J’ai aussi appris à ne plus réserver mes jolies dessous qu’à des occasions particulières. La lingerie ne doit pas être portée uniquement pour être offerte à la vue. On se sent autrement plus jolie quand sous une tenue très classique on porte un ensemble particulièrement sexy.

Je crois que je suis devenue une femme non pas lorsque je suis tombée amoureuse pour la première fois ou lorsque j’ai connu mon premier vrai frisson à deux avec un garçon, mais bien le jour où j’ai accroché pour la première fois des bas à un porte-jarretelle.

Plumes d’autruche, dentelle, soie, ruban et esprit boudoir…

En 2006, j’ai connu un choc esthétique et cinématographique devant le Marie-Antoinette de Sofia Coppola. En 2011, j’ai découvert une marque de lingerie qui a réveillé ces envies de plumes, de dentelles, de rubans et de soieries, Les Jupons de Tess, grâce à une très belle boutique en ligne, Marques de Noblesse (voir mes liens !)

Les dessous des Jupons de Tess sont inspirés par un esprit boudoir rehaussé d’une pointe de XVIIIe siècle : dentelle, soie, plumetis… Quand vous enfilez cette lingerie, vous vous sentez l’âme d’une Marie-Antoinette moderne. La créatrice sait parfaitement mélanger retro et modernité, tout ce que j’aime personnellement !

 

La collection été 2012 et son esprit femme-enfant et extrêmement élégant à la fois grâce à la noblesse des matières m’a vraiment mis l’eau à la bouche. Dentelles, rubans, soie et plumes sont à nouveau au rendez-vous dans des coloris printaniers. Quelques pièces d’esprit plus cabaret ont également retenu mon attention. On y reconnaît l’inspiration de la tendance new burlesque très présente ces derniers temps (et à laquelle je consacrerai très bientôt un article).